Risques et effets indésirables

ÉPILATION AU LASER

Risques de l'épilation laser


La brûlure lors d’une épilation laser correspond à un « coup de soleil » localisé avec ou sans phlictenes (bulles sur la rougeur). Si une brûlure apparaissait le médecin doit absolument être prévenu et le patient doit être revu.
En effet, la brûlure peut nécessiter un traitement en particulier des crèmes pour limiter le risque de marques sur la peau. La complication d’une brûlure avec phlictenes pourrait être des taches blanches hypo pigmentées ou des taches sombres hypers pigmentées qui peuvent mettre plusieurs mois pour disparaître.

Les règles de base pour éviter la brûlure

  • Ne pas venir bronzé :
    Il faut attendre que la zone à épiler ait debronzé pour effectuer une épilation laser et donc à l’approche de l’été il faut protéger les zones à épiler. En été, le médecin est amené à effectuer une pause dans le traitement chez la plupart des patients car ils s’exposent au soleil. Si le patient ne s’expose pas au soleil ou si la zone n’a pas été exposée (en général le maillot et les aisselles) le traitement peut se faire tout au long de l’année. Une peau bronzée contient beaucoup de mélanine or la mélanine du bulbe du poil est la cible à chauffer pour le laser. Il y a donc un sérieux risque de brûlure de la peau lors d’un traitement laser sur une peau bronzée.
  • Ne pas prendre de médicaments photosensibilisants :
    La plupart des médicaments peuvent être photosensibilisants. Cela signifie qu’ils occasionnent un risque de coup de soleil avec l’exposition solaire mais aussi un vrai risque de brûlure avec le laser. Il faut donc déclarer au médecin tout traitement pris de façon chronique pour qu’il contrôle les effets secondaires de ces médicaments. De principe, il faut éviter de prendre tout traitement autre que son traitement chronique quinze jours avant une séance d’épilation laser. Si toutefois un médecin ou un dentiste a prescrit un traitement dans les quinze jours avant la séance il faut évidemment que le patient suive la prescription mais il se peut que la séance d'épilation soit repoussée pour ne pas prendre le risque d'une brûlure. Il faut tout particulièrement être vigilant avec les antibiotiques, les anti-inflammatoires, les médicaments contre l’acné et toutes les vitamines.
  • Ne pas mettre de crème sur la zone à épiler :
    Le patient ne doit pas appliquer de crème grasse type huile ou beurre (huile d’argan, huile prodigieuse, beurre de karité, etc.) sur la zone à épiler le jour de la séance. Il faut que le patient cesse l'application de la crème une semaine avant la séance.
Si ces trois précautions sont bien respectées le risque de brûlure est largement minimisé.

parallax background

Effets indésirables de l'épilation laser


Les premières générations de lasers destinés à l’épilation étaient réputées pour être très douloureux.

Désormais certains lasers récents tels le Lumenis Lightsheer Duet constituent un progrès sur le confort du patient. Le docteur Lamotte utilise ce type de laser de dernière génération si bien que la sensation douloureuse est très atténuée et est comparable à celle d’une épilation à la cire. De principe, lors de la première séance il est demandé au patient de ne pas appliquer de crème anesthésiante mais après cette première séance si le patient juge le traitement trop douloureux il lui sera prescrit une crème anesthésiante pour les séances suivantes.


EN SAVOIR PLUS
ipsum dictum sit elementum mattis commodo elit. justo commodo ut Lorem fringilla